Accueil > Actualité > Prévoir le montant de sa retraite ? Pas si facile !

Prévoir le montant de sa retraite ? Pas si facile !

lundi 27 novembre 2023

◷ Lecture 3 min

Selon une enquête de la DREES publiée en novembre 2023, plus de la moitié des retraités qui ont liquidé leur retraite entre 2019 et 2020, 54 % de ces « primo-liquidant », avaient mal anticipé le niveau de leur pension, le plus souvent en leur défaveur : ils ont perçu moins que ce qu’ils avaient estimé. Explications…

Si 72% des personnes concernées pensaient avoir une idée assez précise du niveau de leur pension, au final ce sont seulement 46% qui ont réellement perçu ce qu’ils espéraient. Un retraité sur cinq a perçu une pension d’un niveau inférieur à ce qu’il prévoyait, et à l’inverse, seulement 6% des retraités ont reçu plus que ce qu’ils espéraient.
Il en résulte un niveau de frustration et de déception assez marqué chez les personnes victimes de cette mauvaise estimation.

Les causes de cette mauvaise anticipation
Malgré la multiplication des dispositifs mis en place pour les assurés : simulateur en ligne ; demande de retraite en ligne, compte retraite en ligne ; estime indicative globale, transmise tous les cinq ans ; relevé de situation individuelle ; informations générales disponibles sur le site info-retraite… l’information passe mal et se révèle insuffisante pour près du quart des retraités.
Le recours massif au numérique est peut-être l’une des causes de cette difficulté d’accès à une information fiable. Il est parfois difficile de retrouver et de renseigner correctement sur une plateforme les éléments constitutifs de sa carrière…
Les victimes d’erreurs d’estimation se retrouvent davantage chez les bénéficiaires de petites retraites, que chez les professions supérieures davantage rompues à la pratique du numérique.

Qui sont les retraités les plus mal informés ?
Les femmes, les ouvriers et les personnes modestes sont les plus concernés par les difficultés pour estimer correctement leur pension. Au contraire, les cadres évaluent mieux le montant de leur future pension. Les salariés affiliés à des régimes multiples sont aussi exposés au risque d’erreur d’estimation. Le chevauchement des trimestres d’assurance, dans le cadre de la liquidation unifiée des régimes alignés (LURA) est aussi source d’erreurs pour le profane.

Les salariés sont-ils négligents ?
A l’évidence non, puisqu’ils commencent à réfléchir au niveau de leur pension en moyenne 3 ans et 11 mois avant leur départ effectif. Plus significatif, les retraités percevant une retraite faible (premier quartile des retraites, inférieur à 740 euros), anticipent de 5 ans et 3 mois, par rapport à la date de liquidation de leur pension, la réflexion pour préparer leur dossier de retraite. C’est donc bien la difficulté d’accès à l’information qui pénalise les plus fragiles des retraités…

L’utilité de l’information apportée par les syndicats de l’UNSA
D’où l’utilité pour les salariés de se tourner vers le syndicat UNSA de leur branche pour mieux estimer leur retraite. Les estimations fiables fournies dans pas mal de secteurs peuvent aider les salariés, mais prioritairement les adhérents, à affiner leur stratégie pour choisir au mieux la date de leur départ à la retraite, en évitant la déconvenue d’une estimation des droits surévaluée….
L’UNSA Retraités peut aussi contribuer à aider les futurs retraités dans les démarches complexes que constituent la préparation du dossier de retraite et l’estimation de la pension. C’est le rôle que nous nous efforçons d’assurer pour aider à la transition entre l’activité et la retraite.

Pour aller plus loin, le dossier de la DREES