Accueil > Santé > VRS ou virus respiratoire syncytial, un danger pour les personnes âgées.

VRS ou virus respiratoire syncytial, un danger pour les personnes âgées.

lundi 8 juillet 2024

◷ Lecture 1 min

Il peut être insolite d’évoquer en début d’été un virus pouvant générer une affection respiratoire ou une bronchiolite. Pourtant si les pathologies dont le virus respiratoire syncytiale st la cause affectent prioritairement les nourrissons, elles peuvent avoir des conséquences graves engageant parfois le pronostic vital pour les personnes âgées, surtout les 75 ans et plus.

Les symptômes sont pour les personnes âgées de la fièvre, une toux, une respiration sifflante, un manque d’appétit ou encore des difficultés respiratoires.
Ce virus peut entraîner des problèmes de détresse respiratoire aiguë, des complications graves pour les personnes atteintes d’une maladie cardiaque ou d’une pneumopathie nécessitant une assistance respiratoire.

Selon la Haute Autorité de Santé (HAS), « lors de la saison hivernale 2022-2023, les plus de 75 ans représentaient 61 % des hospitalisations et 78 % des décès liés au VRS ». C’est donc que les personnes âgées, victimes de ce virus très contagieux, constituent des cibles pour les pathologies qui en résultent.
S’il n’existe pas de traitement curatif efficace, deux vaccins préventifs viennent d’obtenir une autorisation de mise sur le marché (AMM) : . Arexvy (GSK) et Abrysvo (Pfizer). Ces vaccins sont particulièrement destinés aux personnes âgées.

Aussi, l’HAS recommande dès maintenant la vaccination des plus de 75 ans ainsi que des personnes de plus de 65 ans affectées de problèmes respiratoires. Nous ne pouvons que conseiller de se rapprocher de son médecin, si l’on relève des publics à risque pour envisager la vaccination.